Page images
PDF
EPUB

gérant, dont le nom représente la raison sociale. La distribution et la surveillance du travail dans les ateliers sont confiées à des contremaîtres choisis par le gérant et le conseil. Il y a un contre-maître pour vingt ou vingt-cinq hommes.

“Le travail est payé aux pièces, suivant les tarifs arrêtés en assemblée générale. Le salaire peut varier entre 3 et 7 francs par jour, selon le zèle et l'habileté de l'ouvrier. La moyenne est de 50 francs par quinzaine. Ceux qui gagnent le moins touchent près de 40 francs par quinzaine. Un grand nombre gagnent 80 fraucs. Des sculpteurs et mouluriers gagnent jusqu'à 100 francs, soit 200 francs par mois. Chacun s'engage à fournir cent-vingt heures par quinzaine, soit dix heures par jour. Aux termes du réglement chaque heure de déficit soumet le délinquant à une amende de 10 centimes

par heure en-deça de trente heures, et de 15 centimes audelà. Cette disposition avait pour objet d'abolir l'habitude du lundi, et elle a produit son effet. Depuis deux ans, le système des amendes est tombé en désuetude, à cause de la bonne conduite des associés.

"Quoique l'apport des associés n'ait été que de 369 francs, le matériel d'exploitation appartenant à l'établissement* s'élevait déjà, en 1851, à 5713 francs, et l'avoir social, y compris les créances, à 24,000 francs. Depuis lors cette association est devenue plus florissante, ayant resisté à tous les obstacles qui lui ont été suscités. Cette maison est la plus forte de Paris dans son genre, et la plus considérée. Elle fait des affaires pour 100 mille francs par an. Voici son inventaire de décembre 1855.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

169,831 55

* Il est situé dans la rue de Chavonne, cour Saint-Joseph, au faubourg Saint-Antoine.

Passif

[ocr errors]
[ocr errors]

છે

8655 Fonds d'association

133 100 fr, à chacun

7600 ne la doivent qu'à eux-mêmes. Fonds de retenue indivisible 9205 84 pour l'Etat, qui prend 10 p. 100

par an sur les bénéfices, le

tout payable au bout de 14 ans. Caisse de secours

1544 30 ne la doivent qu'à eux-mêmes. Prêt de l'Etat, principal et intérêt 27,053 Créanciers divers ..

12,559 51

.

66,752 65

Différence active.

100,398 90. La société possède en réalité 123,000 fr.

“L'association des maçons fut fondée le 10 août 1848. Elle a son siége rue Saint-Victor, 155. Le nombre de ses membres est de 85, et celui de ses auxiliaires de trois à quatre cents. Elle a deux gérants à sa tête ; l'un, chargé spécialement des constructions ; l'autre, de l'administration. Les deux gérants passent pour les plus habiles entrepreneurs de maçonnerie de Paris, et ils se contentent d'un modeste traitement. Cette association vient de construire trois ou quatre des plus remarquables hôtels de la capitale. Bien qu'elle travaille avec plus d'économie que les entrepreneurs ordinaires, comme on ne la rembourse qu'à des termes éloignés, c'est surtout pour elle qu'une banque serait nécessaire, car elle a des avances considérables à faire. Néanmoins elle prospère, et la preuve en est dans le dividende de 56 pour 100 qu’a produit cette année son propre capital, et qu'elle a payé aux citoyens qui se sont associés à ses opérations.

“ Cette association est formée d'ouvriers qui n'apportent que leur travail; d'autres qui apportent leur travail et un capital quelconque; enfin de citoyens qui ne travaillent point, mais qui se sont associés en fournissant un capital.”

maçons se livrent le soir à un enseignement mutuel. Chez eux, comme chez les fabricants de fauteuils, le malade est soigné aux frais de la société, et reçoit en outre un salaire durant sa maladie.

Les

Chacun est protégé par l'association dans tous les actes de sa vie. Les fabricants de fauteuils auront bientôt chacun un capital de deux ou trois mille francs à leur disposition, soit pour doter leurs filles, soit

pour commencer une réserve pour l'avenir. Quant aux maçons, quelques-uns possèdent déjà 4000 francs d'épargnes qui restent au fonds social.

“ Avant qu'ils fussent associés, ces ouvriers étaient pauvrement vêtus de la veste et de la blouse; parce que, faute de prévoyance, et surtout à cause du chômage, ils n'avaient jamais une somme disponible de 60 francs pour acheter une redingote. Aujourd'hui, la plupart sont vêtus aussi bien que les bourgeois; quelquefois même avec plus de goût. Cela tient à ce que l'ouvrier, ayant un crédit dans son association, trouve partout ce dont il a besoin sur un bon qu'il souscrit ; et la caisse retient chaque quinzaine une partie de la somme à éteindre. De la sorte, l'épargne se fait, pour ainsi dire, malgré l'ouvrier. Plusieurs même, n'ayant plus de dettes, se souscrivent à eux-mêmes des bons de 100 francs payables en cinq mois, afin de résister à la tentation des dépenses inutiles. On leur retient 10 francs par quinzaine; et au bout des cinq mois, bon gré, mal gré, ils trouvent ce petit capital épargné."

“ J'ai pu me convaincre par moi-même de l'habileté du choix des gérants et des conseils d'administration des associations ouvrières. Ces gérants sont bien supérieurs pour l'intelligence, le zèle, et même pour la politesse, à la plupart des patrons ou entrepreneurs particuliers. Et chez les ouvriers associés, les funestes habitudes d'intempérance disparaissent peu à peu, avec la grossièreté et la rudesse qui sont la conséquence de la trop incomplète éducation de leur classe."

THE END

Octavo, price 78. 6d. each.

Oxford Essays, 1857. The Place of Homer in Education and in History. By the Right Honourable W. E.

GLADSTONE, M.P., M.A., Christchurch. Sicily. By M. E. Grant DUFF, M.A., Balliol College. Schemes of Christian Comprehension. By the Rev. H. B. Wilson, B.D., late Fellow of

St. John's College. Ancient Greece and Mediceval Italy. By E. A. FREEMAN, M.A., late Fellow of Trinity. The Burnett Prizes. By the Rev. Baden POWELL, M. A., F.R.S., Savilian Professor of

Geometry, Oriel College. The Jews of Europe in the Middle Ages. By J. H. Bridges, B.A., Pellow of Oriel. Montaigne's Essays. By the Rev. R. W. Church, M.A., late Fellow of Oriel. Characteristics of Thucydides. By W. Y. SELLAR, M.A., late Fellow of Oriel.

Cambridge Essays, 1856. Roman Law and Legal Education. By H. J. S. MAINE, LL.D., late Queen's Professor

of Civil Law, Trinity Hall. On English Ethnography. By J. W. Donaldson, D.D., late Fellow of Trinity College. Old Studies and New. By John GROTE, B.D., Professor of Moral Philosophy, Fellow

of Trinity College.
Taste for the Picturesque among the Greeks. By E. M. COPE, M.A., Fellow of Trinity.
The Apocryphal Gospels. By C. J. Ellicott, N.A., late Fellow of St. John's College.
The Protestant Church and Religious Liberty in France. By W. H. WADDINGTON, M.A.,

Trinity College.
The Fly-Fisher and his Library. By H. R. FRANCIS, M.A., St. John's College.
The Text of Shakspeare. By CHARLES BADIAM, D.D., St. Peter's College.
Coleridge. By F. J. A. Hort, M.A., Fellow of Trinity College.

Oxford Essays, 1856.
Comparative Mythology. By Max Müller, M. A., Christ Church ; Taylorean Professor.
The Growth of Laws and Usages of War. By MontagU BERNARD, B.C.L., Trinity.
The Raphael Drawings in the University Galleries. By the Rev. GEORGE BUTLER, M. A.,

late Fellow of Exeter College.
The Land System of Ireland. By W. O'Connor MORRIS, B. A., Oriel.
National Education. By the Rev. FREDERICK TEMPLE, M.A., late Fellow of Balliol.
Carlovingian Romance. By RicHARD John King, M.A., Exeter.
Review of Mr. Congreve's 'Roman Empire of the West.' By GOLDWIN SMITH, M.A.,
Fellow of University College.

Cambridge Essays, 1855.
The Life and Genius of Molière. By C. K. Watson, M.A.
The English Language in America. By C. A. BRISTED, B.A.
Notes on Modern Geography. By Francis Galton, M.A., F.G.S.
Limitations to Severity in War. By Charles Buxton, M.P., M.A.
On the Transmutation of Matter. By G. D. LIVEING, M.A.
The Relations of Novels to Life. By FITZJAMES STEPHEN, B.A.
Prospects of the British Navy. By R. E. HUGHES, M.A.
Tennyson's Poems. By GEORGE BRIM LEY, M.A.
General Education and Classical Studies. By W. G. CLARK, M.A.

Oxford Essays, 1855.
Lucretius. By W. Y. SELLAR, late Fellow of Oriel College.
On the Best Means of Teaching English History. By J. A. FROUDE, late Fellow of Exeter.
Alfred De Musset. By F. T. PalaRAVE, Fellow of Exeter College.
The Plurality of Worlds. By HENRY J. S. Smith, Fellow of Balliol College.
Persian Literature. By E. B. CoWELL, Magdalen Hall.
Crime and its Excuses. By the Rev. W. THOMSON, Provost of Queen's College.
Oxford and its Geology. By John Phillips, F.R.S., F.G.S., Deputy Reader of Geology.
Hegel's Philosophy of Right. By T. C. Sandars, late Fellow of Oriel College.
Oxford Studies. By the Rev. M. PATTISON, Fellow of Lincoln College.

LONDON: JOHN W. PARKER AND SON, WEST STRAND.

Annotated Edition of the English Poets,

By Robert Bell.
Publishing in Volumes, 2s. 6d. each, bound in cloth.

Ancient Poems, Ballads, and Songs of the

Peasantry.
With Biographies and Notes. One Volume. 28. 63.
Poems of Greene and Marlowe.

With Notes and Memoir. One Volume. 23. 6d,

Early Ballads :
ILLUSTRATIVE OF HISTORY, TRADITIONS, AND CUSTOMS.

With Introduction and Notes. One Volume. 2s. 6d.

[blocks in formation]
[ocr errors]

Chaucer's Poetical Works.
With Introduction, Notes, Memoir, and Glossary. Eight Volumes. 20s.

Butler's Poetical Works.
With Notes and Memoir. Three Volumes. 78. 6d.
Thomson's Poetical Works.

With Notes and Memoir. Two Volumes. 58.

Shakspeare's Poems.

With Notes and Memoir. 2s.6d.

Dryden's Poetical Works. Including a complete Collection of his Prologues and Epilogues, with a Memoir, containing New Facts and Original Letters of the Poet, and Notes, Critical and Historical.

Three Volumes. 78. 6d.

Cowper's Poetical Works. Together with Illustrative Selections from the Works of Lloyd, Cotton, Brooke, Darwin, and Hayley. With Notes and Memoirs, containing unpublished Letters of Cowper.

Three Volumeg. 7s, 6d. Poetical Works of the Earl of Surrey, of Minor Contemporaneous Poets, and of Sackville,

Lord Buckhurst.

With Notes and Memoirs.

Songs from the Dramatists. From the first regular Comedy to the close of the 18th Century; including the songs of Shakspeare, Ben Jonson, Beaumont and Fletcher, Peele, Webster, &c.; Shirley, Suchling, Dryden, Etheri ge, and the Writers of the Restoration; Vanbrugh, Congreve, Farqubar, Sheridan, &c.

With Notes, Memoirs, and Index. Second Edition. 2s. 6d. Wyatt's, Oldham's, and Waller's Poetical Works.

With Notes and Memoirs, complete in single Volumes, 2s.6d, each.

2s. 6d.

LONDON: JOHN W. PARKER AND SON, WEST STRAND.

[ocr errors]
« PreviousContinue »