Page images
PDF

s'étendit , et il s'occupa principalement style est négligé , Trivial et non à celte époque, de la poésie sacrée à approprié au sujer qu'il a entrepris de laquelle Klopstok et Cramer avaient traitér. Nous avons cependant reinardonnés un nouvel essor. C'est à celle qué le passage suivant avec plaisir : époque que termine le premier volume: ice Lord Kenyon était une de ces le reste de sa carrière liscéraire fera , mas

fera » ames fortes qui sont supérieures à

fortes l'objet du volume suivant.

,» toule affectation, même à celle des Wilhelm

* connaissances. S'il ignorait une Tell, etc.; Guillaumen chose , il en convenait, et recevait Tell, de Florian, traduit en , avec plaisir les instructious de ceux allemand. 174 pag. in-8. Pirna. » qui, par leur état ou leur situation , Pinther, I rxd. .

pouvait lui en donner ». Pour citer

un exemple de celle disposition de Cette traduction est faire avec carartère, et combien il était éloigné soin et élégance, on y retrouve la de toute espèce de prétention , touche délicale de Floriaequ'il est nous allons citer le trait suivant , si difficile de faire passer dans une raconté par lui-memc. langue étrangère.

M. Wilkes publia une édition de

Theophraste , et en présenta un M. J. Schmidts Lebensbeschrei- exemplaire à Lord Kenyon ; mais bung, etc.; Vie de Michel- celle édition étant sons version latine, Ignace Schmidt, par Fr, Ober- je fus oblige, disait-il, de m'en thur. 314 pag. in-8. Hanovre. procurer une autre , puisque sans Hahn, 20 gr.

vcrsion je ne pouvais pas lire Théophraste. Ses mœurs étaient simples et

douces ; il était juge incorruptible, et Celte biographie, de N. J. Schmidt, ne fut jamais influencé par le rang ou auteur de l'histoire de l'Allemagne, la dignité des accusés. ne peut qu'intéresser tous les arvateurs

.... Cui pudor, et justitiæ soror des sciences; elle offre d'excellens matériaux pour l'histoire de la littéra

Incorrupta fides, nudaguo veritas. ture en Allemagne.

VOYAG E S. A Sketch of the life and character A Vova ge up the mediterranean of lord Kenyon; Essai sur la in his majestys ship the Swiftvie et le caractère de feu lord Kenyon, chef de jnstice de la

· sure , etc.; Voyage dans la mé

og cour de Kingsbench. 40 pag.

· diterranée, à bord du vaisseau

dir

40 par le Swistsure, avec la descripin-8, Londres. Spragg. I s. 6 d.

tion de la bataille du Nil, le Lord Kenyon été élevé a la premier d'Aout 1798, etc. par dignité de chef de la justice d'Angle Cooper Williams. 350 pag. in-4. terre en 1788, et s'esi distingue dans et 43 planches. Londres. White, celle pluce par son intégrité, par son 6 liv. st. 16 sh. 6 d. et avec les désintéressement, par des maurs planches coloriées 10 liv. st. 2 s. intactes , par une modestie rare, et par une justice toujours impartiale.

L'auteur de ce voyage était chapelaiu L'auteur de cette brochure a rassem. à bord du Swifisure , et avait accomblé différens trails de son caractère; pagné, en 1794 , sir John Jervis aux les faits qu'il rapporte sont exacts, Indes occidentales. L'ouvrage qu'il l'auieur n'est pas sans talens, mais son public ici contient les détails de l'expédition de la flotte, sous le comman- l'appendix, on trouve la relation de la dennent de lord Nelson, et dont le prise du Swifisure , par l'escadre de Swiftsure faisait partie. L'auteur décrit l'amiral Gantheaume, et l'auteur se tous les objets qui se sont présentés à plaît à rendre justice à l'humanité des lui, quand le vaisseau relâchait quel. Français envers leurs prisonniers, et à que part; il a assisté à la fameuse ba- leur courage pendant le combat. ' taille du Nil, ensuite il a visité les côtes Chaque chapitre de l'ouvrage est de la Syrie et de la Natolie, l'ile de précédé d'une devise latine ou italienne, Rhodes, Syracuse, Pilerine et Naples. et l'auteur prouve, en plusieurs enDe cette dernière ville il est parti pour droits, qu'il possède des connaissances la Toscane, et après avoir parcouru classiques. Son ouvrage offre beaucoup une grande partie de l'Italie, il s'est d'intérêt el d'amusement, quand même de nouveau embarqué pour Minorque, on n'y trouve pas de nouvelles découGibraltar et Lisbonne.

verles, et fera l'ornement des biblioL'auteur décrit un grand nombre thèques par la beauié de la partie d'objets déjà connus par d'autres des- typographique , , et l'élégance et la criptions ; mais sa manière est peuve et peitelé des planches exécutées en aqua agréable , et la fidélité de ses récits y tinta , et dessinées sur les tieux méme ajouté un mérite de plus. La balaille par M. Willyams. du Nil est décrite avec tous ses détails, et accompagnée d'une carte générale Sumarokows Reise durch die de la Médiierranée, sur laquelle sont Krimm und Bessarabien, etc.; tracés les routes des deux flottes et le Voyage par la Criinée et la plan de la bataille. On sait que ces deux flotics se sout manquées sur leur

Bessarabie, par Sumarokow, en route en Egypte ; l'autent nous en

1999, traduit du russe par J. donné l'explication, en disant, qu'en Richler, 230 pag. in-8. Leipsic. arrivant à Alexandrie , la flotte anglaise Hartknoch. 20 gr. manquait de vivres, de inunitions, etc. de sorte que l'amiral Nelson fut obligé M. Richter ne s'est pas proposé de de retourner à Syracuse pour s'appro- donner une traduction complèle de visionner.

ce voyage russe, mais seulement d'en Nous passons sous silence la relation conserver la partie véritablement neuve de la bataille , dont les rapports ont et intéressanie. Il a fait en conséquence été publiés en France et en Angleterre, plusieurs retranchemens, entr'autres Les morceaux les plus intéressans qui des Notices sur la Crimée, que Pallas viennent ensuite , sont la descriprion a données d'une manière bien plus de l'ile de Rhodes, les détails de l'at- exacte et plus coniplète. On peut donc taque d'Aboukir , où l'auteur cite regarder cet ouvrage comme un suppléquelques traits qui ne font pas honneur meal à celui de Pallas sur la Crimée, au courage des Turcs. Il aurait bien sur-tout par rapport aux notices sur voulu pousser ses courses jusqu'en Pa- les villes nouvellement fondées dans Jestine ; mais les circoustances ne la Bessarabie. furent pas favorables ; cependant il a Ces villes sont Nikolaw et Odessa. eu occasion de parcourir la Syrie, La première fut fondée après la prise dont il a fait dessiner plusieurs vues., d'Oczakow, et en 1799 on y comptait A son relour à Naples, il a visité le déjà près de 800 maisons de pierres , Vésuve, Pompeji et lis auires curio- dont un tiers appartient à la couronne. sités du voisinage. Nous ne le suivrons Elle est le siège de la première anipas dans ses courses ultérieures par la rauté de la Mer noire ; on y compte Toscane, à Venise , à Mantoue. Mi- deux églises, et deux douanes pour les norque, Lisbonne, etc., d'où il s'est marchandises russes et grecques. Sa embarqué pour l'Angleterre. Dans situation sur une montagne, au con

fluent du Bag et de l'Ingul, n'est pas à-la-fois instructif et amusant. Il trop favorable , parce qu'on est obligé s'arrête souvent sur des objets qui de faire arriver de Cherson, et par n'ont aucun intérêt pour l'étranger, terre, le bois de construction et de cite des passages de poetes, etc. qui se . chauffage , ce qui le rend si cher, qu'on rapportent aux lieux qu'il visite, et chauffe avec de la tourbe et des ro- donne en outre de bonnes polices staa scaux.

tistiques et topographiques, qu'il a Odessa est située à 1 2 verstes d'Oc- recueil O recueillies pendant ses voyages ou ex.

. zakow, qui ne présente plus qu'un mie trait d'autres auteurs. sérable village, et à 40 versies d'Akiire Le premier volume contient un précis mago; elle est bâlie sur une montagne de l'histoire d'Angleterre , de Galles qui borne la Mer noire, à côté d'un et d'Ecosse , et des coups-d'ail rapides excellent port, et à l'endroit où était sur l'état ancien et inoderne de l'agriautrefois le fort ruiné de Gadschib y. culture du commerce, des manufacEn 1795 plusieurs régimens russes tures, des productions des villes, de furent employés à la construire, et à la population, etc., et ce premier la fin de 1796 elle était déjà avancée, volume est terminé par une description au point que 60 vaisseaux', tant autri- topographique de Londres, Westchiens , papolitains, turcs et grecs, minster et Southwark. Dans le second purent entrer dans le port, et l'élevés volume, on trouve 54 routes de voyaregt au rang d'une ville de commerce, ges à partir de Londres. La description En 1799 on y comptait cinq églises,

de chaque route est précédée par l'inune chapelle , une synagogue , 506

į dication de l'éloignement de tous les

endroits par lesquels on passé, et parune maisons de pierres, 500 boutiques, 5 auberges, 36 magasins , 18 fontaines,

description topographique de chacun

d'eux. Le troisième volume contient 71 etc. Le nombre des habitans des deux sexes montait à 4.847, parmi lesquels

roules, et le quatrième 98. Le cin

quième en comprend 100, et outre on complait 400 étrangers et 300 juifs. Les étrangers ont leur magistrat par

cela des descriptions des iles Jersey, ticulier.

we Guernsey , Alderney, Sark, Lundy,

Man , de's O kney et des iles Shetland Nous avons cité ces détails, parce el occidentales. Le sixième volume que ces deux nouvelles villes sont å- contient des descriptions de 15 routes peu-près inconnues à nos géogr. phes. de Londres, aux principales villes de

l'Ecosse ; 34 routes à partir d'EdimA lour through the whole Island bourg, ( 30 à partir d'autres villes of Great Britain, divided into journeys, etc. ; Tour par la

Kleine Abentheuer zu Wasser Grande - Bretagne , divisé en . journées, entre mêlé d'observa

und zu Lande ;. Petites Aventions utiles , sur-tout pour ceux,

tures par terre et par mer,

collection de nouveaux voyages qui voudraient entreprendre le

intéressans , publiée par Ch. voyage d'Angleterre et d'Ecosse, par C. Crutiwell. 6 vol. in-8.

Weyland, in-8. Hof. Grau. I rxd.

". accompagnés de deux cartes. Cette collection contiendra des traLondres. Longman, 2 liv. st. duction's par extrait, des voyages les

. .

plus intéressans qui paraissent chez

l'étranger, et quelques observations ou C'est à ses compatriotes que M. remarques sur plusieurs contrées de Cruttwell a voulu offrir un guide de l'Allemagne. On trouve , dans ce voyageur dans l'Angleterre et l'Ecosse, volume, 1.) le voyage à Mokka , ac

[ocr errors]

compagné de notices sur le commerce Beker ; 4.) lettres écrites pendant un des Arabes dans l'Yemen, leurs moeurs, voyage, par le W enthal et l'Argoleurs caractères, etc. , par Degrand- vie en 1793 , et observations, sur le pré; 2.) description de la contrée de canton de Schwitz ; 5.) fragmens du Muggendorff, ei de la caverne qui y journal d'un voyage en Suisse, fait est située ; 3.) voyage au Mont-Perdu, par le comte de Moltke. On y trouve par Ramond; 4.) fragment du voyage la descriprion de Pierre Pertuis et de inédit d'lvi an Iwanow Tschudrin á la la Via Milit dans les Grisons; 6.) Chine , traduit du russe, par Kozebue; Voyages par différentes contrées des 5.) voyage dans les montagiies de Grisons. Ce voyage contient, ' a.) des l'Écosse , et une partie des iles occi, observations faites pendanl une tournée dentales, par le Dr. Garnelt. ' dans l’Engaddin supérieure , en 1795;

b.) description de la vallée de Ferera et Donaurcise von Regensburg bis des environs, et vues de la vallée de

Coire et de la Via Mala; 7.) lettres de Ratisbonne à Vienne, avec

en écrites pendant un voyage autour du

lac de Genève, en 1790; 8.) promeIndication de tous les endroits nades dans l'Innerroden du canton l'indication de tous les endroit's made situés sur les deux rives des d'Appenzell; a.) observations sur quelrivières, etc. 168 pag. in-8. ques Alpes de ce canton, sur les uceurs, Ratisbonne. Montag. 45 kr. sur les bains blancs, la truite des Alpes

et le lac de Sentis; b.) voyage dans la Manuel utile et instructif pour ceux caverne des cristaux et sur le Moatqui font le voyage de Ratisbonne à Kamor, en Août 1801; 9.) voyage Vienne sur le Danube. On y trouve par la partie Helvétique de l'évéche l'indication de :out ce qu'il y a de re- de Basle. On y trouve de bonnes aomarquable , dans les villes situées sur tices historiques et statistiques. Le les deux rives , et où l'on débarque; style de ces voyages est en général celle des rivières qui débouchent dans mauvais, comme il arrive ordinairement le Danube ; et plusieurs polices géo- aux ouvrages allemands écrits en Suisse. graphiques.

"...i GÉOGRAPH I E. . Archiv kleiner zerstreuter Reisebeschreibungen durch merk , Modarn Generaohviadoscription würdige Gegenden der Schweitz ; of the empires, Kingdoms , Archives de pents Voyages par states and colonies, with the différentes contrées remarqua- ,,

Oceans, Seas and isles in all bles de la Suisse. Tome `jor.

.: parts of the World , etc. ; Géo332 pag. in-8. S. Gallo, Huber, pour - 'I flor. 45 kr.'

graphie moderne, description

des empires , royaumes, états, . Le volume commence par une ins- colonies , mers et iles de toutes truction adressée aux jeunes Suisses les parties du globe, y compris sur la manière de voyager dans leur les découvertes et les change'patrie , par Bridel. On trouve ensuite, "mens politiques modernes, ré2.) des observations faites, pendant · digé d'après un plan nouveau. un voyage par Schaff houses, la par J. - Pinkerton; et précédé Turgovie, s. , Galle , dppenzell, Werdenberg et Sargans; 3.) voyage

Face d'une introduction astronomidans les Alpes, sur le Mont-Pilate que, par S. Vince, 2 vol, in-4. et le Rigikulm. Ce morceau a déjà accompagnés d'un grand nomparu en 2790 dans le porte-feuille de bre de cartes géographiques,

gravées gravées par Lowy, sous la di- générale de l'Europe. L'auteur ne rection d Arrowsmith. Londres. donne qu'une indication rapide des

mers, des rivières et des montagnes, Cadell, 4 liv. st. 4 sh.

parce qu'il croit que cette partie

s'apprend plus facileinent, au moyen L'auteur commence par exposer des caries géographiques, qu'en apl'état de la science géographique en prenant par cour un grand nombre de Angleterre , où elle était négligée, au noms , qu'on oublie ensuite. point que le lecteur de pouvait retirer Dans le corps de l'ouvrage, chaque aucun fruit des relations de voyages , contrée est accompagnée de sa géograpuisyue le voyageur et son géographe phie historique ou progressive, divisée étaient souvent en contradiction sur les en quatre parties. La première traite points les plus essentiels, comme par de son état ancien , pour servir à la exemple, les longitudes et les laritu- connaissance des anciens auteurs qui des. Les meilleurs ouvrages géogra- en ont parlé; la seconde expose son phiques étaient accompagués de cartes état politique ou statistique ; la troicopiées d'aprés d'autres , avec toutes sième , sa géographie civile ou la desleurs imperfections; et les descriptions cription de ses villes, etc., et la étaient si vagues et si peu exacles , quatrième sa géographie naturelle , qu'on pouvait à peine distinguer le c'est-à-dire, ses rivières, productions, vrai du faux.

etc. L'histoire de chaque pays est Les cartes destinées pour cette géo-, traitée dans la première de ces parties, graphie ont été exécutées avec la plus et les progrès des manufactures et du grande attention; pour leur donner commerce sont consignés dans la géode degré de perfection et d'exactitude graphie civile.

ouvoir Contormément à ce plan, l'auteur Décessaire, on aurait desiré pouvoir leur donner une plus grande échelle, ai

ande belle divise les étals de l'Europe en trois et les réunir en forme d'atlas, mais le ordres, fondés sur leurs relations poliprix de l'ouvrage en aurait été consi- tiques, telles qu'elles subsistent de dérablement augmenté.

nos jours, ou depuis le cominencement

du dix-neuvième siècle. Dans l'introduction , le Dr. Vince D'après cette division , les états du expose les principaux systêmes géo- premier ordre sont, 1.) la Grandegraphiques, la température des diffé- 'Bretagne et l'Irlande ; 2.) la France; rentes régions de la terre, la division 3.) la Russie , 4.) les états d'Autriche ; de sa surface, et les différentes mé- 5. le royaume de Prusse ; 6.) l’Espathodes de trouver la longitude ; la gne; 7.) la Turquie. construction des cartes géographiques, Les états du second ordre sont, la théorie de la boussole, ses varia- la Hollande ; 2.) te Danemarck ; 3.) la tions, etc.

Suède ; 4.) le Portugal ei 5.) la Suisse. Les observacions préliminaires de Dans le troisième ordre, l'auteur M. Pinkerton offreat un aperçu gé- a classé les principaux états de l'Allea Déral du globe , d'après la division naa magne et de l'Italie. tarelle, en mers et en continent. L'Eu, Celle division adopiée par l'auteur Tope fixe principalement son attention, paraitra'assez arbitraire ; mais au fond dont les limites sont encore aussi peu elle n'ôte rien au inérite de l'ouvrage , déterminées que celles de l'Asie et de puisqu'on peut facilement en substituer l'Afrique, fauie d'avoir des connaissan- lelle autre qu'on jugera à propos. On a ces exactes de la Sibérie. Les reinarques ajouté à la fin un catalogue des meile de l'auteur sur les progrès de la jeures cartes ouvrages de géographie géographie de l'Europe sont aussi in- et voyages qni ont paru dans ditféren: géoieuses qu'instructifs.

tes langues , et une table raisonnée Ce morceau est suivi d'une description des matières, Journal de la littérature étrangère; III'année. No, ?; K*

« PreviousContinue »