Page images
PDF

Basse- Autriche, dessinées par forte-piano , par le même. Maillard et gravées par Jans. Même adresse. cha. Même adresse. Chaque. vue coloriée 2 flor. 30 kr. Six Préludes pour l'orgue, avec

la partie de la pédale, par le Gebræuche und Kleidung der même. Même adresse.

Chinesen ; Meurs et costumes des Chinois, représentés par le Six Sonales pour le piano-forte, peintre chinois Pu-qua à Can. parc. P. E. Bach. Même ton. IX et XR cahiers. gr. in-4. adresse. Leipsic. Bureau d'industrie.

** Grande Sonate pour le piano2 rxd

forte, composée par Louis van Les représentations enluminées du Beethoven. Même adresse. peintre Pu-qua , ont paru à Londres, accoinpagnées d'un iexte explicatif. Nadine, drame musical, mêlé Ceite édition allemande est accoinpa- de chants et de cheurs, ouvrage gaée d'une traduction française , et les posthume de George Benda , planches ont été copiées exactement.

arrangé pour le piano. Même L'ouvrare formera en tout douze

adresse. cibiers, et peut servir de suile aux Iraductions française et allemande des Voyages de Macartney et de van

Variations pour le forte-piano, Braam.

par J. G. Binder. Même adresse. Sitten, Gebræuche und Kleidung Sérénate pour la guitarre , acder Russen, etc. Moeurs, usages

compagnée d'instrumens à cor

; et costumes des Russes à Saint

int. des, composée par Léonard de Pétersbourg. représentés et Call, Meme adresse. décrits par G. H. Geissler et Sérénate pour la même , accomD. J. Gruber. VI et VII° ca- pagnée d'une flute et d'un hiers, avec 10 planches enlu- violon, par le même. Même minées. gr. in-4. Leipsic. Bureau adresse. d'industrie.

Quatuor pour le forte - piano, MUSIQUE.

accompagné d'un violon , allo

et violoncelle, par Fr. Clément. Six Fugues avec cadences, ar Même adresse. rangée pour l'orgue ou le forte- Foerster, trois sonates pour le piano,composées par Albrechts- forte-piano. Même adresse. berger. Bureau d'industrie à

Le même, une sonale à quatre

mains. Même adresse. Sei Sestetti per il violino, Nos I Le même, six quatuors de violon, et II , par le même. Même

me ou 2 divisions. Même adresse. adresse.

Gassman, Florian, quatuors de Six Preludes pour l'orgue, ou le violons en fugues. Même adresse,

Vienne.

Haydn, Joseph , suite de trios siode, les argonautica d'Orphée , les pour le forte-piano, le violon argonautica d'Apollonius Rhodius , et et violoncelle arrangés d'après les phénomènes d'Aralus. L'auteur a

encore ajouté au isleles scholics ses principaux quatuors. Même de

de Joannes Diaconus, et a rectifié adresse.

les variantes et le texte même en pluHaydn, Michel, romance pour "

sieurs endroits. le cor, deux, violons, alto et Xenophontis Symposium textu 'violoncelle. Même adresse. recognito in usum prælectionum Du même. Suite de quintetts seorsim edidit wil. Lange ; pour le violon. Même adresse. adjuncta est locorum difficilio

rum explicatio et censura. 72 p. Du même. Trois quatuors pour in-8. Halle. Kümmel. 6 gr. le violon. Même adresse.

L'auteur a fait réimprimer le texte Henneberg, sérénate à quatre de Xénophon à l'usage de ses élèves. voix et accompagnement de Il l'a accompagné de notes, dans forte-piano. Même adresse. lesquelles il cite les explications don

nées par les anciens interprètes, et y Mozart. W. A. Pièces composées ajoute les siennes, en exposant les

pour deux cors. Même adresse. raisons qui l'ont engagé à rectifier Une suite de Trios pour le forte

www quelques passages du texte. piano, le violon et violoncelle, Theophrasti de characteribus tirés de ses quatuors et quin- ethicis libellus, cujus textum tettes. Même adresse..

græcum seorsim edidit I. A. Jean Spech, Trois fugues pour Sixtus, 55 pag. in-8. Nuremdeux violons, allo et basse. berg. Monath. 20 kr. Même adresse.

Réimpression correcte du texte de LITTÉRATURE ANCIENNE. Fischer, que l'éditeur a destinée å

l'usage de ses cours publics. Hesiodi scutum Herculis , cum grummaticorum scholiis græcis; Homeri Carmina cum brevi anemendavit et illustravit atque notatione accedunt variæ lecpræmissa præfatione ad C. G. tiones et observationes veterum Heyne , edidit C. F. Heinrich. grammaticorum cum nostre 223 pag. in-8. Breslau. Korn ætatis critica, curante C. G. l'aîné. 1 rxdi 8 gr.

Heyne, 8 vol. gr. in-8. orné de L'auteur s'occupe, depuis plusieurs

vignettes et cul-de-lampes ,

d'après l'antique. Leipsic. années, d'une édition completie de tout ce qui reste d'Hésiode. 'Il publie Weidniann Papier sans colle, en attendant cette édition du Bouclier 20 rxd. — Papier collé, 30 rxd. d'Hercule, pour laquelle il a consulié - Papier d'Hollande, 50 rxd. l'édition de Venise de Trincavelli , celle d'Heinsius , et un codex de la Voici enfin l'Homère de Heyne, bibliothèque de Breslau , qui contient, attendu depuis plus de vingt ans, et outre le scutum et la théogonie d'- relardé par des circonstances qui au

raient été propres à décourager l'au- beauconp de soin , d'après des pierres teur de ceite entreprise, s'il n'avait gravées qui ont rapport aux sujets. pas été lié par des engagemens, que cette édition riche et précieuse étant sa délicatesse lui faisait un devoir de d'un prix trop élevé pour le grand respecter.

nombre des amateurs, on ep lirera une Il donne lui-même dans sa préface, aurre sur petite

aurre sur petit format et renfermée en une notice historique de toutes les moins de volumes, qui sera d'un prix sources où il a puisé, pour donner à plus modere. ce grand ouvrage le dernier degré de perfection.

Observationes criticæ in Sopho. En 1788, il eut occasion de con

clem, Euripidem , Anthologiam sulter jrois manuscrits de Moscou , '. græcam et Ciceronem ; adjuncta un autre écrit sur parchemin, et est e Sophoclis codice Jenensi contenant toute l'Odyssée, appartenant varietas Lectionis et scholia à la bibliorhèque d. S. Synode. Un

maximam partem inedita; auautre de la bibliothèque de Leyde ,

tore Ludovico Purgold; auctaqui comprend les hymnes d'Homère , ei enfin un autre de Breslau cort nant

rium subjecit Henr. Caro!. la Barrachomyomachia. Dans la même Eichstædi, 372 pag. in-8. Jena. année, parut' à Venise la belle édition Gabler. de l'Iliade de d’Ansse de Villoison. Enfin il eut le bonheur d'obtenir un M. Purgold , un des élèves de la exeinplaire d'Homère , qui avait autre- société latine, fondée à Jena par M. fois appartenu à Bentley , et qui était Eichtædt, a trouvé à la bibliothèque chargé de ses observations écrites en de l'Université de celle ville , un codex marge.

qui coni e t l'Ajax et l’Electre de SoNous ne suivrops pas plus loin l'au- phocle, avec des gloses interlin aires teur , dans Lindication des matériaux et un grand nombre de scholies. Ce qu'il a employés, et dont on trouve codex qui ne paraît pas reinopter auune liste complette à la fin de la pré- delà du XIV° siècle , est conforme face. Il n'a pas voulu charger son ou- aux plus anciens manuscrits de Brun', vrage d'un grand nombre de noms et offre des variantes que Brunk a red'auteurs célèbres qui ont écrit sur gardé comme des changemens arbiHomère ; mais il a apporté un soin iraires de Triklinius. particulier à l'interprétation grainmati- Il a été consulté par J. A. Bose, cale, aux notes et aux observations. qui en a donné quelques extraits des L'Iliade est accompagnée de petites scholies; J. F. Heusinger s'en est noles; quant aux observations cri- servi également pour son Specimen tiques sur ce poeme, elles ont été observ. in Ajacem et Electram SoTassemblées sous le titre de : varice phoclis ex coll. cod. Msti. Jenæ lectiones et observationes in Iliadem, 1743 in-4., et a publié la plus grande et remplissent le quatrième jusqu'au partie des variantes , mais peu de huitième volume. Ces observations scholies. La publication de ces scholies forment souvent des mémoires assez et l'indication compleite des variantes considérables sur des sujets inté- appartient donc à M. Purgold. Tessans. Tels sont ceux qui ont pour Quant aux corrections et explicalitre, 1.) de Ambrosia ; 2.) de Cesto

tions de l'éditeur, la plupart se rapYeneris ; 3.) de Castrorum oppu

portent à Sophocle et å Euripide. gnatione per Trojanos facta ; 4.) de Cha

Chaque tragéiie est accompagnée d'un Ate , etc,

chapitre d'observations ; mais celles L'impression est très-belle et cor- sur l'Ajax et lElectre ont été réunice recte, et les vignettes exécutées avec avec les variantes du codex de Jena.

Après les observations sur les tragi- 3.) chansons calmougues, tirées des ques, on trouve un chapitre sur l'an- notices historiques de Pallas, sur les thologie grecque, dans lequel l'auteur peuples Mongols, par le Dr. Fr. a corrigé un petit nombre de passages Mayer. des analectes de Brunk.

Le réste de l'ouvrage est consacré The Flowers of persian litteraaux ouvrages de rhétorique de Ciceron, ture, etc.; Fleurs de la littéra. et sur-tout à une comparaison entre . la Rhetorica ad Herennium, et les

ture persanne, ou extraits des livres de Inventione rhetorica. Le plus célèbres auteurs, en prose résultat de celle comparaison a été et en vers, accompagnés d'une tout contraire à l'opinion généralement traduction anglaise, par S. reçue, c'est-4-dire, que la Rhetorica Rousseau, in-a. Londres. 'Sewell ad Herennium a été l'ouvrage ori- 18 s. ginal, dont Ciceron a tiré une grande partie de son autre ouvrage. Il faut

L'auteur de ces extraits étant a-lavoir les preuves de cette assertion dans fois maitre et imprimeur de la langue l'ouvrage même.

persane ; on peut s'attendre à y trouver L'auctarium de M. Eichstädt l'exactitude la plus serupuleuse, et il contient quelques observations sur faut convenir, en effet, que nous l'étude critique, et des notices littén n'avons pas encore vu d'ouvrage perraires sur le codex de Jens.

san, imprimé en Europe, où les points

diacritiques soient placés aussi correcPublii Ovidii Nasonis melamor. Cement: phoseon chrestomathic, in usum L'intention de l'éditeur est de donner juventutis conscripta ab A. Win aux amateurs de la littérature oriending Brorson. 160 pages. in-8. tale, un livre d'instruction, promis Copenhagne. Arntzenet Hartier: depuis long-tems par sir William

Jones, dans la préface de sa Gram14 gr.

maire persane. Bon choix des meilleurs passages des Dans la première partie, on trouve métamorphoses d'Ovide , ou les contes un Essai sur le langage et la littélibres ont été supprimés ; on a ajoutérature de la Perse, qui contient un des variantes d'après Burmann, et aperçu historique de ceite littérature, une table raisonnée des matières. depuis les tems les plus reculés jusqu'à

nos jours. Il est entre-mêlé d'anecLITTÉRATURE ORIENTALE. dotes sur les plus célèbres auteurs

persans , et sur la générosité des sous Asiatisches Magazin ; Magasin verains de l'Orient, envers les gens asiatique, par une société de de lettres, qu'ils invitèrent à venir gens de lettres, et publié par vivre à leur cour. Cet essai a été ciré Jul. Klaproth. Jere année. Ca. des écrits de sir W. Jones, Richard

bier VI. in-8. Weimar. Bureau son, Champion, Ouseley et autres · d'industrie. Prix de 12 cahiers

d'industrie Prix de tonghiere savans dans la littérature orientale. 6 rxd.

La seconde partie contient une col

lection nombreuse de pièces amusantes Ce cahier ne présente que trois de différens auteurs , en person et en articles, 1.) Yu-Chou, premier tome anglais. La version anglaise est toutde Choukinę; 2.) sur les inscription's - fait littérale, afin de faciliter la babyloniennes récemment découvertes; comparaison avec le texte originals

CINQUIÉME

CINQUIÈME CLASS E. CUVRES MÉLÉES, COLLECTIONS. Le cinquième mémoire traite de

l'indépendance des methodes analye Philosophical Transactions of tiques et geometriques, et des avanthe royal Society of London, tages qui résulteraient de leur sépafor the vear 1802. Part. I're in-4. ration , par R. Woodhouse ; commuLondres. Nicol. 11 s.

“niqué à la société, par Joseph Planta.

Le sixième mémoire contient des Les mémoires qui composent ce vo- observations et experiences sur l'alame ne sont pas nombreux , mais ils cide muriatique origené et hyperoffrent tous un certain degré d'intérêt oxigene, et sur quelques combinaipour différenles classes de lecteurs. sons de l'acide muriatique dans ces

Le premier est de M. Everard deux états, par R. Chenevix. Home, et concerne la facultée des Le sixième mémoire offre des yeux de déterminer les distances. experiences et des observations sur Le second est de M. Thomas

certaines substances pierreuses et

métalliques, qui de tems en tems, Young, et traite de la théorie de la

doivent être tombées sur la terre, lumière et des couleurs.

et sur quelques espèces de fer natif, Le troisième contient l'analyse par Edward Home. d'une substance minérale de l'Amé

Le volume est terminé par un jourrique septentrionale, contenant un métal jusqu'ici inconnu , par Ch.

Dal météorologique. Hatcheit.

Auserlesene Abhandlungen phiVoici la description de cette suhs- losophischen , æsthetischen littetance.

rarischen Innhalts, etc.; MéSa couleur extérieure est brune- , 'moires choisis sur des sujets grise , de même que sa couleur inté- * rieure, qui rire un peu sur le gris de pnosophiques, costhetiques et , fer. Quand on la casse longiiudinale

longirudinale littéraires, tirés des mémoires ment, on la trouve faiblement lamel. de l'Institut national , et d'aulée ; la cassure du milieu montre un tres collections de sociétés grain très-fin. L'éclat est vîireux et

savantes, par Ch. A. Cæsar. par-ci par-là ressemblant å l'état més

Tome premier. 186 pag. in-8. tallique. Elle n'est pas trop dure mais très-cassante ; la couleur de la poudre

Leipsic. Reinike. 18 gr. de cette substance, est d'un brua cho. Les mémoires philosophiques qu'on colat. Les particules ne sont pas atti- a recueillis dans ce volume, sont les suirées par l'aimant. La pesanteur spéci- vans; 1.) considérations sur l'homme, fique à une température de 60 degrés, dans l'état de sauvage, dans celui est de 5918. En général, elle est com- de la vie pastorale , et dans celui posée d'un oxide de fer, uni avec de la société civilisée, par P. Ch. une substance blanche qui paraît de Levesque ; 2.) observalions sur les ! nature métallique.

difficultés que les anciens philoso-' Le quatrième mémoire contient phes ont opposé aux progrès de la une description de l'anatomie de philosophie, par le même; 3.) de la "Ornithorhynchus paradoxus , par faculté de penser , par Destutt Edward Home. . ' . Tracy

Journal de la littérature étrangère; III, année. No. 1. E*

« PreviousContinue »