Page images
PDF

titres de différens morceaux, dont ce toresques, les phénomènes de la novolume est composé. Ce soni: Tome I; (ure , volcans , etc. Les animaux et I) le grand réveil; 2) les naturalistes; plantes particulières à chaque pays. 3) l'heureuse repcootre ;. 4) l'enfer ; Les éditeurs commencent par le Pôle 5) l'homme pauvre; 6) les fatalisies ; du nord , et continueroni leurs descrir7) la surprise ; 8) l'antiquaire ; 9) le tions jusqu'à l'Équateur et au Pôle du stoïcien ; 10) le triomphe; 11) le grand sud. Les connaissances préliminaires mystère; 12) le mystère de l'avenir ; de la géographie générale, font l'objet 13) la hiérarchie ; 14) les phariséens de l'introduction. La forme de dialochrétiens; 15) l'apothéose de Lavater, gues qu'on a adoptée , est commode

Tome IIc, I) les suicides; 2) le pour les enfans, mais elle entraîne une triomphe de la foi ; 3) fidélité récom- prolixité, qui à la fin devient fatiguante, pensée ; 4) J. C. considéré dans son Souvent aussi, les éditeurs paroissent caractère humain ; 5) la beatitude des oublier qu'ils écrivent pour des enfans, enfans ; 6) différens effets de la con- et trajient des chose's dont on ne peut version à la fin de vie ; 7) drame ponio- leur supposer aucune noliop , comme mime représenté dans le monde des es- par exemple, l'origine et l'invention prits; 8) les piétistes; 9) la transfigu- des cartes géographiques et maritimes ; ration d'Eital ; 10) le divorce éternel; la controverse qui s'est élevée dans le (1) les chrétiens pour la forme; 12) J. C. huitième siècle, sur la doctrine des anenvisagé en sa qualité de grand-prêtre. tipodes , l'étymologie orientale du mot

cable, etc. De temps en temps, on INSTRUCTION. trouvé des fables et des fragmens de

poésies , qui achèvent de rendre l'ouGeographisch naturhistorisches vrage beaucoup plus volumineux que sa bilderbuch; Livre d'images géo- destination ne paraît l'exiger. graphiques et d'histoire nalu

The parents friend ; L'ami des relle, accompagné d'un texte contenant l'histoire des peuples

parens , ou extrait des princiet des pays. Cahiers premier et

paux ouvrages sur l'éducation, deuxièmě. Groenland et Spitz

depuis Montaigne jusqu'à nos bergen. Chaque cahier de 40

jours, accompagnés d'observa

tions et de notes par l'éditeur. pages , et accompagné de cartes

2 vol. in-8. 347 et 386 p. in-8. et planches. Leipsic. Schiegg.

Londres. Johnson. Chaque cahier 16 gr.

L'éditeur s'est servi des meilleurs auL'idée de présenter l'histoire natu- teurs anglais, français et allemands , relle réunie à la géographie par des qui ont écrit sur l'éducation. Parmi les copies fidelles des objets de ces deux français, on remarque Montaigne, sciences, est très-heureuse. Peut-être Fénelon, Rollin, Fontenay , Rousaurait-on mieux fait de réserver le texte seau, madame Genlis et madame de pour les instituteurs, et de joindre aux la Fite, et parmi les allemands, Krüplanches ane petite explication à l'u- ger, Hufeland, Struve. Ces extraits sage des enfans, car le texte contient sont classés par chapitres, qui traitent bien des choses qui ne sont pas à leur successivement; 1) de la santé, de la portée. Il entre dans le plan de l'ou- nourriture, de l'habillement, du mouvrage, de faire connaitre par des plan- vement et de l'art d'exercer les sens ; ches et descriptions, les mæurs, cou- 2) observations générales sur l'éducatumes et thèmes des différentes nations, lion, l'obéissance, etc. 3) des peines les capitales des principaux pays, les et des récompenses; 4) de la manière monumens remarquables, les sites pit. de questionner les enfans, et de rai

songer avec eux ; 5) de la mémoire ; commerce à la fin de l'année 1799 , et 6) des récréations et jeux ; 7) de la vén de l'état des finances danoises à celte Tacité, sincérité, honnêteté, justice,etc. époque. Ce dernier mémoire, le plus 8) de l'énergie de l'âme, du sentiment, intéressant de tous, contient l'histode la bienfaisance, etc. 9) de l'hunsa rique du commerce du Danemarck et lité, de l'orgueil, de l'amour-propre ; de Hambourg, depuis l'année 1792. 10) de la bonne conduite et de la poc Nous en donnerons quelques extraits, litesse ; II) de la pudeur et de la chas- La guerre maritime concentra, pour teté.

ainsi dire, tout le commerce de l'EuDans le second volume, on trouve les rope dans les mains des Anglais et des articles suivans; 1) de la religion et de nations du nord. Les possessions franla morale philosophique; 2) éducation çaises et hollandaises étant tombées au publique et privée, écoles, vacances, etc. pouvoir de l'Angleterre , les Français 3) devoirs du sexe féminin, éducation étaient obligés d'acheter les productions des filles ; 4) lecture', grammaire, lan- de leurs colonies des étrangers, et gues, etc.5) poésie , mythologie, choix Français es, Cesmarchandises passaient de livres; 6) histoire, chronologie, des Anglais aux Hollandais, de ceux-ci droit; 7) géographie et astronomie ; aux négocians da nord, et ces derniers 8) art d'écrire et de chiffrer; 9) his- les revendoient aux Français. Eofin , toire naturelle, physique , botanique, après la conquête des Pays-Bas par les chimie , mathématiques; 10) l'art du français, en 1795, la ville de Hambourg dessin et de la perspective ; ir) musi- devint l'entrepôt général des manufacque, chant ei danse ; 12) voyages ; tures anglaises et des productions des 13) habillement; 14) prudence, éco- deux Indes. La paix de Basle, et la pomie, connaissance du monde. L'ou- neutralité de l'Allemagne septentriovrage est terminé par une table des ma nale rouvrirent les débouchés avec le tières raisonnée.

midi de l'Allemagne; et la ville de

Hambourg fournit de café et de sucre ÉCONOMIE POLITIQUE, la France, la Suisse et même une partie

de l'Italie. Par l'accumulation des marMemoiren' über die denischen chandises de toute espèce dans cette finanzen; Mémoires sur les fi

seule ville , le prix devait nécessaire

dient diminuer, et entraîner des pertes nances danoises, par C. H. D. c

considérables. C'est ce qui arriva , et la de Eggers. Tome II. 25 feuilles mesure que prit la banque d'Angleterre in-8. Hambourg. Perthes, I rxd. en 1797 , de suspendre ses paiemens,

y contribua beaucoup, en retirant les Plusieurs des pièces contenues dans fonds anglais de Hambourg. L'arrêté ce volume , ont déjà paru dans des du Directoire contre les neutres, proouvrages périodiques, elles reparaissent duisit l'effet opposé, les vaisseaux ici revues et auginentées par l'auteur. neutres disparurent et ceux des Anglais, Ce sont; I) quelques observations sur toujours bien escortés, furent les seuls les impôts et leur perception, écrit en qui apportèrent exclusivement les mar1787; 2) des moyens de réaliser les chandises à Hambourg , et le prix des effeis de la banque de Copenhague , et denrées coloniales s'en accrut de 25 pour de l'établissement de la banque pour le cent. Mais plusieurs circonstances se Danemarck et la Norvège; 3) observa- réunirent pour porter de nouveau tions sur le cours du nuinéraire des coups sensibles à la prospérité de lettres de change,et des papiers de l'état Hambourg. Le directoire français à Copenhague , pendant les années révoqua Parrêté contre les neutres , 1788 jusqu'en 1797 ; 4) de la publicité ce qui fit tomber les prix de 50 à 60 de l'adıninistration des finances en pour cent , l'hiver précoce de 1798, Danemarck; (5) examen de la crise du retint tous les vaisseaux de l'Elbe,

[graphic]

au printems suivant de 1799, ils arri. un grand nombre de banqueroures, vèrent tout-à-la-fois, la place fut et les grands spéculaieurs furent presencombrée de marchandises, et la que tous ruines. Le reste du inémoire baisse dans les prix fut considérable. est consacré aux mesures que prit le Enfin, la flotte du Brésil, si longtems sénat de Harbourg pour remédier attendue, arriva en Portugal avec des au mal qui menaçait son propre comprovisions immenses de café, sucre etc. merce, et celui de tout le nord de Il en résulta pour la ville de Hambourg l'Allemagne.

QUATRIÈME CLASS E.

BE A U X - A R T S. Chapitre ler ; de la direction de la

lumière sur un plan horizontal et verInstruzione elementare per gli tical, avec la démonstration du cube ; studiosi della scultura ; Instruc- ch. II, de la manière de ménager tion élémentaire pour les élèves l'ombre par le moyen d'une division

graduelle des corps solides les plus en sculpture, par Francesco 5

proches , relativement à ceux qui sont Carradori, in-fol. avec 17 pl. les plus éloignés des points de vue; Florence. Neri Buonajuti. 10 ch. 'III , de la reflexion et de sa paoli.

force , de l'angle d'incidence et de

reflexions ; des superficies , des rePeu d'ouvrages présentent un dé- flexions doubles et triples ; de la priveloppement aussi clair et détaillé vation de la reflexion ; ch. IV, de des principes de la sculpture , que ce- la lumière et de l'ombre d'un corps cylui-ci. Il sera également instructif lindrique ;ch. V, règles pour retrouver pour l'élève et pour l'artiste déjà géoméiriquement une ombre jetée par formé. Le roi d'Etrurie ev a non-seu- quelque partie d'architecture, ou de leinent agréé la dédicace, mais en a quelque autre corps solide ; ch. VI, ordonné l'impression à ses frais. Un inéthode de faire les sections des corps nombre considérable d'exemplaires a circulaires, par exemple des chapiteaux, été remis à l'académie des beaux aris, bases etc. , pour déterminer les ompour être distribués par le président bres. aux élèves de l'école de cette acadé- L'ouvrage est terminé par l'explimie ; le reste des exemploires est laissé cation de l'ordre d'architeciure de Pin à l'auteur , et les planches sont dé- gnola", et de ses principes. La suite posées à l'académie.'

sera annoncée aussitôt qu'elle pa

raîtra. Del thiaro-scuro per li disegni di architettura ; Du clair obscur

Ideen magazin für liebbager von dans les dessins d'architecture.

Gærlen; Magasin d'idées nouin-fol, Milan, chez l'auteur.

'velles, pour l'embellissement 15 lire de Milan.

des jardins, parcs, etc. publié

par Grohmanii, trente-cing et Ouvrage aussi intéressant pour trente-sixième livraison, grandi l'architecte, que l'est le précédeat , in-4. Leipsic. Baumgærtner. pour l'élève en sculplure, Nous donnons ici le contenu du premier livre, · 7 10. 10

2 rxd. 16 gr. accompagné de douze planches. On distingue dans ces deux cahiers ;

V

.

I) un berceau , orné de thyrses et Racconti morali, tratti da' mio de guirlandes ; 2) une vue de jardin 'gliori autori; Contes moraux, de Schönhofen en Bohêine ; 3) une recueillis des meilleurs auteurs belle cascade ; et 4) une jolie maison de campagne.

anglais, allemands, français, etc.

4 volumes in-8. Florence. BELLES - LETTRES, Giuseppe Lucchi. 8 paoli. The bardic museum of primitive Les quatre premiers volumes de ce british literature; Musée bar- recuil, contienpeat les pièces suivandique de la littérature primi- tes ? Celesting , bouvelle espative de la Grande-Bretagne,

gnole'; 2) Safronimo, nouvelle grec

que ; 3) Camiro , nouvelle amériet d'autres reliques anciennes, caine; 4) Selico , nouvelle africaine ; accompagné de traductions an- 5) Pietro , nouvelle allemaode ; 6) glaises , et d'observations his- la Felicità, nouvelle persane ; 7) Mitoriques, par Edward Jones. cromege , nouvelle philosophique ; 8) 112 pag. in folio. Londres , Chez l'auteur, Green street.

notto e Colino ; 10) Biombery , nou

ko velle savoyarde ; 12) Sancio , pou'I liv. st. 5 sh.

velle portugaise ; 13) Zadigo o il desa

tino, histoire orientalo. Cette derCe musée forme le second volume nière remplit tout le quatrième vodes reliques poétiques et historiques luare. L'ouvrage sera composé de huit. des bardes ei druides gaulois. Les pièces sont pour la plupart inédites, Komische und humoristische et consistent en odes historiques,

Dichtungen ; Fictions poétiques, élégies , chansons , éloges , chants sur la tombe des guerriers, chant du et amusantes. 475 pages 10-8. roi Arthur et de ses chevaliers, etc. Berlin. Maurer. I rxd. 2o gr.. Toutes ces pièces sont accompagnées de mélodies anciennes gravées, avec Collection de contes en vers et en la basse de l'accompagnement de prose , dont la plupart offrent une harpe, violon ou Nute.

imagination gaie et une versification Les poésies anciennes qu’on a re

facile. La plupart de ces pièces pacueilli ici , sont d'un genre sauvage,

raissent dater des années 1971 À 1780.

Parmi les pièces en prose, on distinet plus prosaïque que poétique. Ce sont,

gue surtout un conte très-gai , intipour ainsi dire, de simples récits his

Tulé ; victoire remportée par Klopioriques, on y remarque cependant une sensibilité protonde, mais surtout

stock sur un hareng frais, la simplicité des anciennes mélodies qui les accompagaent, l'emporte

Welsh legends, a collection of peut-être sur tous les autres airs na popular oral tales ; Légendes iionaux , qui nous restent de ces gauloises , collection de traditems.

tions orales populaires. in-8. Les poésies du moyen âge, qu'on Londres. Badcock. Jo s. y a jointes , ne prononce pas beaucoup en faveur des progrès de la cul. Collection amusante pour ceux qui lure pendant cette période. Le vo- cherchent à échapper à l'endui. Ces duine est orné d'un frontispice , re- contes ont un certain caractère aniiprésentant un barde aveugle, chantant que , et ne sont pas depués d'intérêt ; Juvant quelque paysans , et 'accoinpa- il importe, du reste , peu au lecteur guc de 52 piges de unusique gravec. qu'ils aicut réellement été recueillis

parmi

parmi les anciens habitans du pays de Phantasus; Phantasus; mille et Galles , ou qu'ils soient l'ouvrage de un contes. 2 vol. in-8. de 674 l'imagination de l'auteur.

et 520 p. in-8. Berlin, Braun, Eight historical tales, curious 4 rxd. 20 gr. and instructive; Huit contes Nouvelle imitation très - heureuse historiques, curieux et ins- des mille et une nuits , d'après Galtructifs. 290 pages in-12. Lob- land , Charis et Cazolte. Le choix des dres. Johnson. 4 s. 6 d.

morceaux est fait avec goût, et le style

ne laisse rien à désirer. Les deux vo. L'auteur s'est proposé de rappeler lumes contiennent, l'histoire d:s trois quelques faits authentiques de l'his- Kalender el celle de Zobeide; cello Loire , qui offrent un certain degré de Mogreby, celle de Hara ou de la d'intérêi et d'instruction aux lecteurs princesse de Yemen; celle de Haround de toutes les classes.

Al-Raschid; il Bondocanis , chef des Le premier de ces récits contient brigands; et les Parens. L'ouvrage l'histoire du siége et de la capitulationi

est orné d'une gravure et de deux de Damas. dans le septième siècle. vignelles, dont l'exécution fait hon. Le second, intitulé Jeizer, rappelle deur aux taleos de M. Bolt. les aventures d'un frère laïque des dominicains, au commencement du Vetter Michels launen; Les lue seizième siècle. Le troisième peint nes du consin Michel, pour l'assassinat commis à Feversham, dans

servir de pendant aux Lunes die le comté de Kept, sur un gentilhomme nommé Ardier par sa fenime. Les

Cousin-Jacques, par J. J. Jüna matériaux de ce récit ont été tires ger. 221 pag. in-8. Neubourgde la chronique de Hollinshed el de Bureau de littérature. I rxd. l'histoire de Feversham par Jacob. Dans le quatrième on trouve l'hii. M. Jünger peut en effet , sous plutoire de la conspiration des Gocorie , sieurs rapports, étre mis en parallèle tirée de Robertson, Le cinquième est avec le Cousin-Jaques, cependant les l'histoire de Masaniello , qui effec- morceaux qu'il publie ici, ne se disa tua une révolution à Naples en 1656.tinguent ni par le ton agréable, ni par Le sisième , intitulé le miracle de la tendance philosophique des oua Campden , consiste en une relation vrages de ce dernier. Il y en a en lout publiée en 1696, concernant l'exécua sepi, intilulés : Julienne Ekstein ; jion de trois personnes , nominées Mandane; Emilie de Klarstein ; la Perry , prévenues d'avoir assassiné un Grotte deslys; la nouvelle Mélusine; certain Harrison , qui, quelques an- l'Amour inystérieux , et le Pouvoir nées après leur supplice, revint d'un de l'amitié. long voyage en Angleterre. Les lelires mystérieuses , qui forment le sepGesammelte erzehlungen: Re. tiènie article de cet ouvragę , sont celles adressées au duc de Marlbo. cue

cueil de contes , par A. G. rough, sous le nom supposé de Felo Eberhard. Tome I. 292 pages lon; ét pour lesquelles M. Bernard in-8. Leipsic. Hempel. I rxd. fut iraduit devant les juges étače quitté. La huitième et dernière his Morceaux publiés dans différens toire de ce volume est celle des souf- ouvrages périodiques, él qui paraissent frances d'Iwan III , enfant et, einpe. ici retondus par luteur. Il y en a en reur de Russie , qui fut assassiné sous tourcing, savoir: Ruse pour Ruse ; lo le règne de Catherinc.

Baiser; les Mascarades de l'amoar; Journal de la littérature étrangère; III', année No. 6. Mm*

« PreviousContinue »