Histoire du droit des gens et des relations internationales: La réforme

Front Cover
L. Hebbelynck, 1850

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 240 - Cependant, comme il ya toujours eu un prince et des lois civiles, il a résulté de cette double puissance un perpétuel conflit de juridiction qui a rendu toute bonne politie impossible dans les états chrétiens ; et l'on n'a jamais pu venir à bout de savoir auquel du maître ou du prêtre on était obligé d'obéir.
Page 327 - Chanta amen! fiat! fiat! Cela fait, retourne en arrière, Car il ne sait autre assaut faire; Et Renard en moquant s'écrie : Que ferai-je? on m'excommunie. Manger ne pourrai plus de pain Si je n'ai appétit ou faim; Et mon pot bouillir ne pourra Tant que le feu ne sentira. Après avoir lu ces vers, que croire dela superstition du moyen-âge!
Page 60 - L'Eglise, en nous enseignant qu'il est utile de prier les Saints, nous enseigne à les prier dans ce même esprit de charité, et selon cet ordre de société fraternelle qui nous porte à demander le secours de nos frères vivants sur la terre, et le Catéchisme du concile de Trente conclut de cette doctrine que si la qualité de Médiateur, que...
Page 192 - ... tout au plus quarante ou cinquante chevaux, les cardinaux vingt-cinq , les évêques vingt ou trente, les archidiacres sept, les doyens et leurs inférieurs deux.
Page 484 - Cependant les lamentations étaient grandes de l'inhumanité qu'on exerçait pour abolir la religion ; même que d'heure en heure on attendait une horrible boucherie pour exterminer tous les pauvres fidèles. Je répondis simplement à telles objections que s'il s'épendait une seule goutte de sang, les rivières en découleraient par toute l'Europe.
Page 455 - Œil pour œil et dent pour dent. Et moi je vous dis : Ne résistez point au méchant ; mais si quelqu'un vous frappe sur la joue droite, présentez-lui encore la gauche ; et à celui qui veut vous appeler en justice pour vous enlever votre tunique, abandonnez encore votre manteau.
Page 352 - C'est Dieu qui a fait ce mal , lui qui leur en a donné le pouvoir. On ne doit plus croire à Dieu , continue le poète ; adorons Mahomet là où il est, puisque Dieu et la sainte Marie veulent que nous soyons vaincus, contre le devoir. Saint Pierre, ajoute encore le troubadour, saint Pierre tint la droite voie ; mais son vicaire s'en est écarté.
Page 266 - On croirait d'après cela qu'il doit admettre que ces philosophes seront sauvés ; cependant il n'hésite pas à les damner, parce que, ayant connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu ('). Disons de Bacon ce que le grand homme disait de ses devanciers : s'il vivait aujourd'hui, il penserait autrement.
Page 349 - Joinville, qui < moques ne lui voulus mentir, je lui répondis que j'aimerais mieux avoir fait trente péchés mortels que d'être lépreux. Quand...
Page 225 - Toute puissance m'a été donnée au ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit; leur enseignant à garder tout ce que je vous ai confié.

Bibliographic information