Annales de Philosophie Chretienne

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 438 - Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou. comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur ; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne...
Page 92 - ... et a forcé la nature à sortir de ses lois les plus constantes , il a continué par là à montrer qu'il en était le maître absolu , et que sa volonté est le seul lien qui entretient l'ordre du monde. C'est justement ce que les hommes...
Page 138 - Que dans sa pensée la peine de mort est abolie en matière politique, et qu'il présentera ce vœu à la ratification définitive de l'Assemblée nationale. Le Gouvernement provisoire a une si ferme conviction de la vérité qu'il proclame au nom du peuple français, que si les hommes coupables qui viennent de faire couler le sang de la France étaient dans les mains du peuple, il y aurait à ses yeux un châtiment plus exemplaire à les dégrader qu'à les frapper.
Page 212 - Il me fallait le roi de Prusse pour maître, et le peuple anglais pour concitoyen. Nos Français, en général, ne sont que de grands enfants ; mais, aussi c'est à quoi je reviens toujours, le petit nombre des êtres pensants est excellent chez nous, et demande grâce pour le reste.
Page 421 - Autriche, bien d'autres princes, arborent l'étendard de la tolérance et de la philosophie. Il s'est fait, depuis douze ans, une révolution dans les esprits qui est sensible. Plusieurs magistrats, dans les provinces, font amende honorable pour l'insolente hypocrisie de ce malheureux Omer, la honte du parlement de Paris.
Page 300 - Sciences morales et politiques, dans leur rapport avec l'histoire, seront les objets de ses recherches et de ses travaux ; elle s'attachera particulièrement à enrichir la Littérature française des ouvrages des auteurs Grecs, Latins et Orientaux, qui n'ont pas encore été traduits. Elle s'occupera de la continuation des recueils diplomatiques.
Page 145 - Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, - moi en eux, et toi en moi...
Page 7 - J'espère en votre bonté et en votre grâce : vous avez bien préservé les enfants de la fournaise ; mais vous envoyâtes votre ange. Et moi , hélas ! qui suis-je? humilité , tremblement , enfoncement dans son néant propre, confiance , persévérance, travail assidu, patience.
Page 312 - VII, notre prédécesseur, les principaux souverains de l'Europe prirent la peine d'insinuer au siège apostolique qu'il devait, dans l'administration des choses civiles, adopter un mode plus facile et conforme aux désirs des laïques. Plus tard , en 1831 , leurs vœux et leurs conseils éclatèrent...
Page 451 - ... seul la permission de marcher devant lui en portant la grande palme verte qu'il avait choisie pour symbole de ses intentions pacifiques. Quelques autres s'attachèrent à ses pas et le suivirent en trompant sa vigilance. Nos espérances étaient dépassées. La barricade avaitcessé son feu, et ses défenseurs paraissaient montrer des dispositions moins hostiles.

Bibliographic information