Histoire de la Révolution Du 10 Aoust 1792: Des Causes Qui L'ont Produite, Des Événemens Qui L'ont Précédée, Et Des Crimes Qui L'ont Suivie ...

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - On énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids, qui seul est capable de tenir les peuples. Ils ont, dans le fond du cœur, je ne sais quoi d'inquiet qui s'échappe, si on leur ôte ce frein nécessaire ; et on ne leur laisse plus rien à ménager, quand on leur permet de se rendre maîtres de leur religion.
Page 476 - Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements qu'une partie des conspirateurs féroces, détenus dans les prisons, a été mise à mort par le peuple : actes de justice qui lui ont paru indispensables pour retenir par la terreur...
Page 473 - Il en est temps encore, mais il n'est plus un moment à perdre ; que les législateurs parlent, que le peuple écoute , et que le règne de la loi s'établisse. Quant à moi, qui brave également l'erreur et la malveillance, parce que je ne veux que le bien de tous , et que je dois le faciliter par tous les moyens qui sont en mon pouvoir, j'ai consacré ma vie à la justice, à la vérité : je leur serai fidèle. Je reste à mon poste jusqu'à la mort, si j'y suis utile et qu'on me juge tel; je...
Page 469 - Pouvoir exécutif n'a pu prévoir ni empêcher ces excès : je sais qu'il est du devoir des autorités constituées d'y mettre un terme ou de se regarder comme anéanties. Je sais encore que cette déclaration m'expose à la rage de quelques agitateurs. Eh bien ! qu'ils prennent ma vie : je ne veux la conserver que pour la liberté, l'égalité...
Page 241 - ... de citoyens allant et venant sans discontinuer; que l'on se figure., dis-je, des rues aussi populeuses et aussi vivantes, frappées tout à coup du vide et du silence de la mort, avant le coucher du soleil, dans une des belles soirées d'été, n'offrant plus ni promeneurs ni voitures dans leurs espaces solitaires, et ne présentant au contraire, dans toute leur étendue, que l'aspect du néant. Toutes les boutiques sont fermées ; chacun, retiré dans son intérieur, tremble pour sa vie et sa...
Page 367 - ... du grand escalier qui y conduisait ; ils ne firent pas la moindre démarche pour le prévenir. On eut l'air de respecter le major suisse , parce qu'il était dans les liens de la loi , mais on ne le ménagea que parce qu'on savait bien que son supplice était certain. On le ménagea pour ajouter à son supplice la vue de ses huit camarades assassinés. On le ménagea enfin pour essayer de tirer de sa bouche quelques aveux contre la reine.
Page 73 - ... de le maintenir, des crimes attribués à ceux qui cherchaient à le défendre, et de la faction prétendue de quiconque s'en montrait sincèrement ami : tandis qu'il n'y avait d'absurde que la volonté de garder notre ancienne manière d'être dans le nouvel état de choses; d'impossible, que l'alliance monstrueuse des sottises de la vanité avec les principes de la justice éternelle; de crimes, que ceux de toutes les passions conjurées contre l'égalité ; de factieux , que ceux qui se couvraient...
Page 476 - Prévenue que des hordes barbares s'avancent contre la capitale, la commune de Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements qu'une partie des conspirateurs féroces détenus dans les prisons a été mise à mort par le peuple, actes...
Page 108 - Ceux ainsi transférés et ceux qui sortiront volontairement en exécution du présent décret, n'ayant ni pension ni revenu, obtiendront chacun trois livres par journée de dix lieues, jusqu'au lieu de leur embarquement, ou jusqu'aux frontières du royaume, pour subsister pendant leur route. Ces frais seront supportés par le trésor public et avancés par les caisses des districts.
Page 74 - Les habitans de la capitale ont prouvé le contraire dans la journée du io , et il n'ya plus de doute sur l'objet de nos efforts et de nos combats : c'est le triomphe de l'égalité. La révolution vient de s'achever, hâtons-nous d'assurer ses bienfaisans effets. Nos représentans ont juré la liberté, l'égalité , elles ne doivent plus être séparées désormais ; c'est par elles que vous devez faire aimer les lois , c'est pour elles que vous devez les faire exécuter. Plus d'excuses , plus...

Bibliographic information